Une rentrée sur les chapeaux de roue !

Publié le par FCPE Collège POMPIDOU

Ca y est il est temps, les cartables sont prêts, les
cahiers, les crayons et le reste prêts à servir. La
rentrée va pouvoir commencer.
Si l'orientation a été bien pensée et organisée
dans l'intérêt de l'élève, celui-ci doit aujourd'hui
se trouver dans la classe correspondant à
son niveau, à son projet et rêvons un peu à ses
ambitions. Pour l'accompagner dans son parcours
ses professeurs sont là et avec eux, tous
les métiers qui font de l'Education Nationale
cette grande maison où chaque pièce, chaleureuse
et ouverte à souhait, respire le bon vivre
et l'envie de partager ses savoirs avec tous les
colocataires.
Et pour que rien ne cloche les parents attentionnés
sont là qui veillent au grain.
Alors parents veillons bien car de petits problèmes
pointent à l'horizon. Tout d'abord la liste
des fournitures. Avez-vous remarqué combien
malgré les communiqués triomphaux des grandes
surfaces, les prix ont tendance à enfler ?
Vous voilà maintenant dans l'école, il faut chercher
la classe espérons qu'elle n'a pas été supprimé
pendant l'été. Cela arrive parfois et il
paraît que c'est la faute à personne.
Mais pour aller dans la classe il faut attendre
son professeur. Viendra-t-il tout de suite cette
année ou devrons nous attendre quelques
jours, quelques semaines ou quelques mois
pour le voir commencer ses cours ?
Ouf on a de la chance il est là ! Pour combien
de temps ? C'est une autre histoire car de stage
en formation pratique et en nouvelle affectation
il vaut mieux faire la photo de classe dès la
rentrée, c'est plus sûr.
Enfin il paraît que tout cela ne serait qu'un
mauvais rêve et que l'école nouvelle promise
par M. Chatel nous arrive toute pimpante. On
voudrait bien le croire mais les résultats du Bac
de cette année ne plaident pas en sa faveur. Et
dans le Val d'Oise encore moins.

16000 postes en moins cette année et autant
l'an prochain. 1317 élèves en plus dans
le 95 pour 7 créations de postes dans le
primaire. Des suppressions d'heures en pagaille
dans le secondaire. Heures de cours et
heures projets, heures de soutien, heures de
remédiation et heures de vie de classe.
A ceux qui penseraient que ces luttes sont
des rengaines regardez ce qu'il en est de
« Base élèves ». En Juillet le Conseil d'Etat
vient de nous donner une fois de plus raison
et a obligé le gouvernement à revoir sa copie.
En sera-t-il de même avec les contre réformes
rétrogrades qui cassent la formation
des enseignants et toute la recherche pédagogique?
Alors pour ne pas laisser assombrir la rentrée,
parents, préparons Notre rentrée. Vite
prenons contact entre nous, organisons
notre réunion de rentrée, faisons l'état des
lieux des postes et du matériel et mettons
nous en action.
Qui n'a pas sa classe ? Qui n'a pas son prof ?
Qui n'a pas son AVS ?
Dans la circulaire de rentrée, vos bureaux
locaux ont reçu toutes les indications pour
se mettre en action. Agissons vite car le
temps presse.
Dès le 7 septembre, soyons ensemble avec
les professeurs pour que nos enfants aient
droit à un véritable avenir.
Et disons le clairement et fortement à ceux
qui décident de la rigueur pour nos gosses et
le parachute doré pour les nantis : l'éducation
n'est pas une marchandise, nos enfants
valent bien que l'on investisse pour eux !!!

Manuel ALVAREZ,
Président de la FCPE du Val d’Oise

Publié dans Articles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article